Le Palais Royal

PDF Stampa E-mail

En 1750 Carlo de Borbone (1716-1788) décide d'ériger le palais royal comme centre idéal du nouveau règne de Naples, qui était autonome et dégagé de l'égide espagnole. Le choix du lieu fut la plain de ' Terra di Lavoro ' (Terre de Travail) , dans la localité dominée  par le palais des Acquaviva. Le project pour l'imposant construction, destinèe à rivaliser avec les autre résidences royales européennes, fut confié à  l'architecte Louis Vanvitelli (1700-1773) fils du peintre des vues le plus important  Gaspar Van Wittel, déjà actif à Rome sous Benoît XIV pour la restauration de le dôme de Saint-Pierre.

La construction du Palais Royal commençait avec la pose de la première pierre du 20 janvrier 1752 at avançait jusqu'au 1759, quand Charles de Borbone, depuis la mort du roi d' Espagne, avait abandonné le royaume de Naples pour aller à Madrid. Les travaux de construction du 'Nouveau Palais', comme était dénommé le palais royal, subissaient un ralentissement considérable après la mort de Charles, et pour cette raison à la mort de Louis Vanvitelli en 1773, ils étaient encore incomplets. Charles Vanvitelli fils de Louis, avec des autres architects qui s'étaient formés à l'école du Vanvitelli, complétaient cette grandiose résidence royale dans le siècle suivant.

Le palais royal de Caserta, avec un plan rectangulier, articulé sur corps de fabrique qui donnent sur quatres grands cours intérieurs et s'étendent sur une surface d'environ 47.000 mètres carrés  pour une hauteur de cinq étages qui sont égal à 36 mètres linéares. Un imposant portique ( le ' longue-vue optique' ) constitue l' idéal liason entre le parc et la cascade, qui est située au sommet de l'enfilade perspective du point de vue scénographique.

Le Grand Escalier, qui est une invention de l'art scénographique du dix-huitiéme siécle unit le Vestibule Inférieur et celui supérieur, à travers lequel on arrive aux appartements royals. Les salles destinées à la famille royale avaient été realisées pendant un siécle, en suivant un style qui reflét la soi-disant "unité d'intérieurs" qui caractérise la conception architecturalle et décorative du dix-huitième siècle et le goût du dix-neuvième siècle pour la décoration composite et les bibelots déttaillés.

Sur le Vestibule Superièur, devant à l'ouverture du Grand Escalier, il y a la Chapelle Palatina, qui était projectée par Vanvitelli, même dans le decorations. La Chapelle Palatina est sûrement le lieu le plus exemplaire d'une claire analogie avec le modèle de Versailles.

Le théâtre de cour, qui est situé dans le côté occidental du palais royal, c'est un admirable exemple d'architecture théâtral du dix-huitième siècle.

La visite traditionnelle du palais royal e été enrichie par des parcours inédits.

Ces parcours offrent la possibilité aux visiteurs de choisir les modalités, les temps, et les thèmes les plus conformes à leurs intérêts et à leurs curiosités culturals.

Le parcour A comprends la visite à l'appartement historique qui, après la crèche, se complét avec la visite à la 'Pinacothèque' , qui se développe sur deux ailes, remontées complétement, et avec la Chapelle Palatina.

Le parcour B serpent à travers la " Collection de tableaux. Tableaux inédits de dépôts" , qui est préparée au rez.de.chaussée du duxième basse-cour.

Le parcour C prévoit la possibilité de visiter, sur réservation, la voûte elliptique de couverture du Gran Escalier d' Honneur et les espaces des combles correspondents.

Les visiteurs pourraient accéder à l' Escalier d' Honneur à travers le Vestibule Superièur en utilisant l'escalier, situé à droite de l'entrée de l'appartement historique.

Le parcour D, qui présente les "Arts Decoratives au Palais" est preparé au duxième étage du Palais; on peut l'atteindre sur réservation après d'avoir effectué le 'parcour C' ou le Vestibule Supèrieur.

 

 

 

alt

 

 
free pokerfree poker