in primo piano

Giornata nazionale dell’archeologia, del patrimonio artistico e del restauro

Reggia di Caserta 7 dicembre 2014

Domenica 7 dicembre 2014 in programma la giornata nazionale dell’archeologia, del patrimonio artistico e del restauro promossa dal Ministero dei Beni e delle Attività Culturali e del Turismo.

Alla Reggia di Caserta sono state organizzate una serie di iniziative per valorizzare il Monumento le bellezze artistiche di cui è ricco.

A partire dalle ore 10 sono previste visite guidate a cura di funzionari della Soprintendenza che forniranno notizie, curiosità e aggiornamenti riguardanti il Complesso vanvitelliano...................

 

Leggi tutto...

Le Jardin à l'Anglaise

PDF Stampa E-mail

À côté de la fountaine de Diana, à partir du 1785, pour vouloir de Maria Carolina, épouse de Ferdinando IV, Carlo Vanvitelli et le jardinier anglais John Andrew Graefer réalisaient le prèmier jardin de paysage italien.

Sur une surface de 24 hectares furent réalisés en brief temps, des imposants travaux pour créer des collines, des clairières, des petits lacs e des canals alimentés par les eaux du Carolino et enrichis par nouveaux plantes provenants de l'Europe entière, nombreaux fabriques furent édifiées qui étaient utiles à l'arrêt et à le passe-temps des royals mais ils furent aussi édifiées des orangerie et des serres destinées au refuge des exemplaires botaniques et à l'étude et à la reproduction des plantes.

Le "Bain de Venere" est le milieu le plus suggestif du palais.

Se compose d'une statue en marbre de Carrara, qui à ètè construite par Tommaso Solari, et qui représent la déesse qui va sortir de l'eau d'un petit lac, countourné par un bosquet de lauriers, des chênes-verts et des exemplaires monumentals de Taxus Baccata. À l'intérieur d'un manteau rocheux, ou il y avait une ancienne carrière de puzzolane, entre la végétation fitte, se cache le Criptoportico, une grotte semi-circulaire avec la voûte revêtue de plafonds à caissons et enrichie par des colonnes des piliers et des statues classiques qui viennent de la collection Farnese, et qui évoquent les ruines d'une arcade d'un vieux temple.

Les fausse ruines d'un "temple dorien" et le "Petit temple circulaire" qui s'élevent dans le bosque denommé "du labyrinthe" sont des ouvres de Carlo Vanvitelli très suggestives.

Ne pas loin de serres il y a le "Petit Immeuble Anglais" qui a été edifié entre le 1790 et le 1794, destiné à l'habitation du jardinier Graefer. Vous ne devez pas oublier l'Aperia de la plante à hémycicle, utilisée originairement par Vanvitelli comme château d'eau et plus tard pour l'élevage des abeilles, en 1826 elle fut changée en serre et récemment a été destinée à théâtre ouvert.

Le jardin anglais naît comme promenade à travers les raretés botaniques et après devient un vrai jardin botanique où il y avait des exemplaires exceptionnels de Cinnamomum Camphora, Taxus Baccata, Cedrus Liboni et celle qui trasmet la première plante de Camelia Japonica qui est arrivée en Europe et destinée au jardin pour vouloir de Maria Carolina.

Pendant le XIX siècle sous la guide des éminents botanistes Gussone et Terracciano le jardin développe l'activité d'étude et de reproduction des exemplaires botaniques au point d' être nommé "Real Jardin Botanique de Caserta".

Le sens et la fascination complexe du jardin s'exprime dans la coexistence et la fusion des scènes naturelles de grande suggestion, dans les groups sculpturals entrouverts aux arbres exotiques d'haut intérêt scientifique, dans les architectures fonctionnel et dans les lieux pour la conservation et la reproduction des plantes, et nous pouvons le percevoir dans les sentiers torteux ou pendant la contemplation d'un ruisseau ou d'une fausse ruine.

 

alt

Cliquer pour agrandir

 

Plan historique Jardin Anglais.

alt

 

Le Roseraie du jardin anglais - Planimétrie

alt

 

 
free pokerfree poker